Communiqué de presse

LOGO BLEU

Un nouveau service public pour la formation professionnelle
Le ministère du Travail lance MonCompteFormation, un site internet rénové et une application mobile inédite, qui transforment l’accès à la formation professionnelle pour qu’elle soit accessible à toutes et tous.


Pourquoi un nouveau service pour la formation professionnelle ?
La formation professionnelle est une réponse à de nombreux besoins et projets des françaises et français :
. Monter en compétences pour progresser dans l’entreprise;
. Se former aux métiers qui recrutent pour accéder à l’emploi;
. Changer d’emploi pour travailler plus près de son domicile, dates de session, lieu de la formation, rythme de travail, etc;
. Se reconvertir pour réaliser un projet de vie.


Les Français expriment un fort besoin de formation :
. 88 % des actifs pensent qu’il est important de pouvoir suivre une formation professionnelle pour changer de métier;
. 77 % pensent que c’est important pour pouvoir être recruté par un nouvel employeur (étude Harris interactive novembre 2019 pour le compte du ministère du Travail).


Pour répondre à ce désir de formation et faciliter l’accès des actifs à cette dernière, le ministère du Travail lance ce jeudi 21 novembre le nouveau service public de la formation professionnelle : MonCompteFormation.


Une seule information est demandée à l'usager pour créer son compte : le numéro de sécurité sociale !
Tous les salariés et demandeurs d'emplois peuvent ainsi, en activant leur compte personnel de formation via le site internet ou l'application :
. Découvrir le budget dont ils disposent pour se former;
. Trouver la formation qui correspond à leur besoin grâce à une recherche géographique, par formation, prix etc.;
. Réserver et payer en ligne leur formation.


L'organisme de formation aura alors 48h pour répondre à la demande de formation de l'usager (30 jours si des pré requis sont demandés).
L'ensemble des formations disponibles sur l'application et le site internet sont certifiées et reconnues par l'État.


Le CPF en bref
Le CPF s'adresse à toute personne salariée, en recherche d'emploi, membre d'une profession libérale ou d'une profession non salariée, conjoint collaborateur. Il est alimenté chaque année au mois d’avril de :


500 € PAR AN


. Pour un salarié à temps plein ou à mi-temps : l’alimentation du compte se fait à hauteur de 500€ par an, dans la limite d’un plafond de 5 000 € ;
. Pour un travailleur indépendant : l’alimentation du compte se fait à hauteur de 500€ par année de travail, dans la limite d’un plafond de 5 000 €.


800 € PAR AN


. Pour un salarié à temps plein peu qualifié, c’est-à-dire dont le niveau de qualification est inférieur au CAP, au BEP ou à un titre professionnel/une certification de niveau 3 : l’alimentation du compte se fait à hauteur de 800€ par an, dans la limite d’un plafond de 8 000 € ;
. Pour un salarié bénéficiant de l’obligation d’emploi, c’est-à-dire reconnu handicapé par la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées), ou victime d’accident du travail ou d’une maladie professionnelle ayant entraîné une incapacité permanente au moins égale à 10%, titulaires d’une rente attribuée au titre du régime général de sécurité sociale ou de tout autre régime de protection sociale obligatoire : l’alimentation du compte se fait à hauteur de 800€ par an, dans la limite d’un plafond de 8 000 €.